Transformation #2 : Libérez l'innovation pour en faire une force intérieure de renouveau

Dans notre série : "La folie c'est de se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent", nous continuons par un élément essentiel de toute transformation : l'Innovation. Elle est essentielle car elle permet de renouveler la dynamique interne et l'image de la société auprès de ses audiences, sans parler de l'ouverture de nouvelles sources de revenus.


En étant schématique, il y a 2 sortes de sociétés, celles qui ont fait de l'innovation une affaire de tous, au service de ses clients, et celles qui en parlent, mais qui sont trop occupées à traire la vache à lait pour s'en soucier réellement.


Comme l'histoire nous l'a démontré, les premières sont celles qui seront demain sur le devant de la scène. Quant aux autres, citons par exemple, Kodak ou Nokia, nous n'en parlons que pour mieux exprimer le succès des premières.

Toujours schématiquement, il y a 2 sortes d'innovations, celles qui apporte un bénéfice aux clients pour lequel ils sont prêt à payer et celles qui soutiennent le discours ou la différentiation marketing sans apporter de réelles plus-values tangibles pour le client.


A titre d'exemple, Apple, sous l'ère Jobs a été un exemple de société innovantes. Cela l'a propulsé vers les sommets. Actuellement la valeur perçue et donc valorisable de ses dernières innovations est de plus en plus diffuse. Apple n'est-il pas en train de traire la vache à lait ?


Comme l'a démontré Favy et bien d'autres, l'innovation par tous et pour ses clients, ne se décrète pas, ne se décide pas. Comme l'agilité, c'est un état d'esprit qui requiert, outre de la méthode et de la constance, un terreau fertile pour émerger :

  1. Une culture encouragent l'amélioration continue, l'essai, l'erreur et l'apprentissage, permettant à tous de proposer, de s'investir et de prendre part au futur de la société. Une culture qui ne tolère pas l'immobilisme et le statut quo. Ce qui est l'un des principes du Toyota Way.

  2. Du temps et de l'espace. Quand tout le monde est sous pression, qui va encore prendre du temps pour innover ? Google l'a bien compris en permettant à tous de consacrer 20% de leur temps sur des projets innovants.

  3. Un système aidant et stimulant les innovateurs en herbe, capable de les épauler, de les accompagner, de sélectionner les projets ayant le plus de potentiels, puis de les diffuser à l'interne et/ou de les commercialiser.

  4. La reconnaissance de l'ingéniosité, du travail et de la création de valeur pour ceux qui y ont pris part. C'est l'élément indispensable à la libération de cette énergie créatrice unique. Sans cette reconnaissance, il ne se passera pas grand-chose.

Favy, sur les 2 derniers points a mis au point un des systèmes les plus aboutis que je connaisse et des plus simples à répliquer.


D'un autre côté, les freins sont nombreux. En voici quelques-uns que nous rencontrons bien trop souvent.


Institutionnaliser l'innovation dans l'organisation

Soit en créant une équipe dédiée, soit en la mettant sous tutelles des départements R&D. L'un comme l'autre donne le message à tous les autres que seul quelques personnes, triées sur le volet, on le devoir d'innover, pendant que les autres produisent.


Demander à chacun d'innover, mais ne pas donner suite aux propositions reçues

C'est le cas le plus fréquent. Le management écoute, félicite, voire encourage verbalement, et ne donne ni les moyens, ni le temps. Ce qui compte c'est les actes pas les discours.


Le jugement unilatéral par le manager auto-proclamé expert

Le manager, parfois responsable d'un certain statut quo, balaie les propositions sous la force de ses propres croyances et intérêts. "Cela marchera pas... il n'y a pas de marché... qui paierais pour cela, ... Tu n'as pas mieux à faire ?"


S'approprier les bonnes idées de ses équipes ou de ses collègues

C'est bien plus fréquent que l'on ne le pense et c'est mortifère pour l'innovation. Cela rompt la confiance et créée un climat de suspicion dans lequel on n'ose plus échanger sur les problèmes, les idées ou les solutions possibles. Or l'innovation naît du dialogue, des discussions et des échanges.


L'objectif n'est pas d'en faire l'inventaire, mais de me permettre d'illustrer que si vous désirez libérer les pulsions innovatrices de votre société et en faire la force intérieure de votre succès futur, il est temps de passer du discours aux actes et de procéder à quelques changements dans vos pratiques, vos processus et votre organisation.


Comme le dit l'adage, pas de bras, pas de chocolat.


Alors si vous voulez faire un premier pas dans la direction de l'innovation par tous et pour les clients, nous pouvons vous offrir :

  • des méthodes éprouvées et validées, utilisées par les startups à succès (et les autres aussi)

  • un moyen unique organisationnel de décloisonner, stimuler et libérer l'innovation interne que nous avons présenté à l'AgileTour 2019

  • une technologie unique, DOOIT, qui facilite, sécurise et accélère l'innovation à tous les niveaux de l'entreprise.

Intéressé ? Contactez-nous !

Nous avons retenu votre attention : suivez-nous sur Linkedin


gilles@agilbilty.com


18 views0 comments